Sécurité/Insécurité

Kenya : La force multinationale doit disposer de 5 000 soldats pour contre-attaquer la violence des gangs en Haïti, selon William Ruto

Le président kenyan William Ruto a déclaré que la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité en Haïti, autorisée par l’ONU, aura besoin de 5 000 soldats pour faire face à la violence des gangs . Il sollicite l’aide des pays de l’Union Européenne (EU) pour appuyer la force multinationale dirigée par le Kenya.

Le président William Ruto est estimé à 5 000 policiers le nombre de soldats qui devrait faire partie de la force multinationale de soutien devant le parlement européen. Le Chef d’Etat encourage les membres de l’UE à appuyer la mission en vue d’un retour à la stabilité en Haïti.

Le Chancelier allemand Olaf Scholz annonce que son pays s’engage à soutenir la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité en Haïti. Quoique le Kenya est prêt à mobiliser près de 1 000 policiers et d’autres pays mettront des soldats à la disposition de la mission.

Le Kenya  conditionne le déploiement de ses troupes au décaissement des 225 millions de dollars par la communauté internationale pour financer ses troupes, selon le ministre de l’Intérieur de ce pays d’Afrique de l’Est, Kithure Kindiki.

Notons que la Haute Cour du Kenya a pris la décision de bloquer temporairement le déploiement des policiers sur le sol haïtien à la suite d’une plainte déposée devant l’instance judiciaire par le parti Thirdway Alliance, ainsi que son président Mururu Waweru, en raison du caractère jugé inconstitutionnel de cette démarche. La Haute Cour décidera le 26 janvier 2024 sur ce déploiement.

INNOVANEWS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page