Sécurité/Insécurité

Haïti : CE-JILAP dénonce les pratiques criminelles des bandits pour l’année 2023

« Incendier des maisons, brûler les cadavres des personnes assassinées, violer les femmes et les filles », sont autant de pratiques criminelles des bandits durant l’année 2023, énumère et dénonce la Directrice Exécutive de la Commission nationale Episcopale Justice et Paix (CE-JILAP), Jocelyne Colas, au cours d’une intervention médiatique, vendredi 22 décembre 2023.

« 2023 a été une année difficile. La réalité politique était très compliquée car il y a jamais eu une entente considérable. Ce qui a un impact sur le plan socio-économique » , analyse Mme Colas.

Pour le cas du département de l’Artibonite, le défenseur des droits de l’Homme confie qu’il est impossible de communiquer le nombre exact des personnes assassinées, brûlées ou disparues. Toutefois, elle souligne qu’une chute partielle des personnes mortes de façon violente a été constatée à l’air métropolitaine, s’élevant à un millier.

La criminalité a beaucoup augmenté surtout avec des caractéristiques graves. Aucune catégorie sociale n’est épargnée même les personnes vivant avec des déficiences physiques, analyse le responsable de CE-JILAP tout en critiquant l’inaction des autorités policières et judiciaires du pays.

INNOVA NEWS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page