Sécurité/Insécurité

Haïti – Bilan de la PNH : 37 policiers tués par des bandits armés en 2023 , indique le SYNAPOAH

En analysant les réalisations et le fonctionnement de l’institution policière pour l’année 2023, le coordonnateur général du Syndicat National des policiers Haïtiens (SYNAPOAH), Lionel Lazarre, a indiqué, mercredi 27 décembre 2023, au cours d’une interview que trente-sept (37) policiers ont été tués par balle et plus d’un millier est parti pour l’étranger. Malgré tout, la police nationale d’Haïti continue de résister, se réjouit-il en poursuivant.

Lionel Lazarre précise que tous les policiers n’ont pas été tués dans l’exercice de leurs fonctions. À l’instar du programme humanitarian parole de l’administration Biden, des policiers sont allés aussi dans d’autres pays via d’autres programmes, continue le responsable du SYNAPOAH.

Au sujet de la prolifération des gangs armés, le policier avance avec regret, « La PNH n’a pas été conçue pour gérer ce genre de situation. Une fois elle est présentée, la PNH doit s’adapter ».

« Le désarmement ne peut pas se faire du jour au lendemain car les bandits continuent de s’approvisionner en armes et munitions. Les bandits prennent beaucoup plus de territoires. Ils ont incendié au moins trois commissariats. Bon nombre de matériels de travail ont été incendiés par les bandits. La libre circulation est interdite », détaille le coordonnateur général du SYNAPOAH.

Pour Lionel Lazarre, certains policiers n’ont pas la capacité pour diriger car ils ne peuvent donner aucun résultat. Le syndicaliste estime que l’institution policière a besoin de dirigeants ayant le sens de responsabilité. L’institution a besoin de gens qui puissent inspirer confiance, ajoute t-il.

INNOVA NEWS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page