Politique

Échec des négociations politiques en Haïti, la communauté internationale dos au mur

Pour une troisième fois, le Groupe des Éminentes Personnalités (GEP) de la CARICOM a été en Haïti pour faciliter les négociations politiques entre les différents acteurs. Contre toute attente, les protagonistes n’arrivaient pas à trouver une entente autour de la crise.Cela traduit une nouvelle fois l’échec de la communauté internationale sur la situation d’Haïti.

Depuis plusieurs années, Haïti fait face à une crise socio-politique sans précédent. La misère plombe la population, le pays est pris en otage par des gangs armés.

Cette crise est amplifiée avec l’arrivée au pouvoir du premier Ministre Ariel Henry et son équipe depuis plus de deux ans. Ce gouvernement et ses alliés ont accouché plusieurs accords avec d’autres acteurs pour aucun résultat.

À mesure que le temps passe, la crise perdure et la population trépasse. Face à cette situation, la communauté internationale, notamment la CARICOM a initié une série de dialogues avec les différents acteurs de la société.

Pendant au moins trois reprises, des émissaires de la CARICOM séjournaient dans le pays pour faciliter les discussions. La semaine écoulée, le Groupe des Éminentes Personnalités (GEP) ont laissé le pays sans que les acteurs n’aient trouvé un accord.

Des observateurs de cette communauté internationale, artisan de la crise qui pense pouvoir trouver une solution avec les acteurs. Selon plus d’un, la CARICOM ne saurait être érigée en sauveur quand l’on considère leur support au pouvoir en place.

Ils rappellent que la solution à la crise du pays doit passer par les Haïtiens et non la communauté internationale avec des pays dits « amis d’Haïti » qui sont les véritables responsables de la situation à travers des acteurs issus de différents secteurs.

 

INNOVA NEWS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page